IL Y A URGENCE DE TÉMOIGNER



« Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra. C’est pourquoi, vous aussi tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y pensez-pas » Matthieu 24.42-44


Le dictionnaire Larousse définit le mot TÉMOIGNER comme étant, annoncer quelque chose comme un fait réel. Un témoignage est considéré comme la preuve de quelque chose.


Un témoignage, particulièrement dans le domaine de la justice, est quelque chose de recherché car son impact est fort et influence grandement la personne qui le reçoit. C’est pourquoi, un faux témoignage qui consiste à cacher ou transformer la vérité, peut être lourd de conséquence.


Les disciples de Jésus qui ont vu ses miracles, ont été TÉMOINS de la puissance de Dieu.


Par essence le témoin voit, et ce qu’il a vu, est considéré comme important. Plaute le premier des grands écrivains de la littérature latine a écrit : « un seul témoin oculaire en vaut dix qui ont entendu. »


La Bible souligne aussi l’importance du témoin et surtout de ce qu’il voit lorsqu’il est écrit sous la plume de Job : « Mon oreille avait entendu parler de toi; Mais maintenant mon oeil t'a vu. C'est pourquoi je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre. » Job 42.5-6


À l’époque de Jésus, au sein du gouvernement romain comme dans les cercles sociaux, il était de coutume de présenter pour toutes fins utiles, des lettres d’introduction qui témoignaient de la crédibilité et du sérieux de son détenteur. Il devint aussi habituel dans les cercles religieux, de détenir ce genre de lettres signées des chefs des synagogues juives dans le but de trouver facilement asile lors de voyages.


L’homme Saul, avant de devenir l’apôtre Paul que nous connaissons, recherchait à obtenir ce genre de lettre d’identification pour être « protégé » des crimes qu’il commettait à l’endroit des premiers chrétiens.


« Cependant, Saul respirant encore la menace et le meurtre contre les disciples du Seigneur, se rendit chez le Souverain Sacrificateur, et lui demanda des lettres pour les synagogues de Damas afin que, s’ils se trouvaient des partisans de la nouvelle doctrine, hommes ou femmes il les amenât liés à Jérusalem » Actes 9.1, 2.


Souvenons-nous que le meilleur témoignage est ce que l’on voit...


En tant que chrétiens, les gens nous regardent. Ils veulent voir comment nous réagissons face aux situations difficiles de la vie. Ils observent si nous sommes unis face à l’adversité et prompts à aimer et à pardonner.


Saul le persécuteur a vu les chrétiens se tenir debout devant la menace. Saul, devenu Paul par la seule grâce de Dieu, a désormais compris qu’il n’avait plus besoin de lettre d’introduction de quiconque pour témoigner de la puissance de l’amour, du pardon et de la bonté de Dieu.


Comme Paul, chaque croyant est un témoin de Christ. Nous sommes aujourd’hui des lettres vivantes car Dieu a écrit un message d’amour, de paix et de réconciliation sur nos coeurs. Toutes celles et ceux qui nous entourent chaque jour au travail, à l’école, dans nos familles, dans notre voisinage, dans nos activités culturelles, sociales ou sportives nous voient, nous regardent. Ils doivent être en mesure de lire l’évangile de Jésus-Christ à travers notre témoignage de vie.



L’épître vivante que je suis en tant qu’enfant de Dieu, doit être un livre ouvert aux yeux de tous pour être ainsi reconnaissable : « Vous les reconnaitrez à leurs fruits » Matthieu 7.20


Notre façon d’aimer et de nous aimer, notre promptitude à pardonner et à nous pardonner réciproquement les uns les autres seront pour ceux qui nous regardent, des puissants témoignages à la gloire de Dieu qui contribueront à l’avancement de son royaume sur cette terre.


IL Y A URGENCE DE TÉMOIGNER…

Pasteur Antoine Amico
Les ministères danAsheba
04 Décembre 2015